C'est la même machin pour fille arabe. On va poser une convention, on parle la langue française avec les définitions de la langue française. Libyenne, c'est une gonzesse d'origine syrienne qui vit en France. Ce n'est pas réductible à son stéréotype. On peut ajouter que confondre totalement la définition et le stéréotype, c'est juste xén… Read More


Un barbarisme est une faute de langage qui enfreint les menstruations de la morphologie (la forme n'existe pas), non celles de la syntaxe (c'est tandis un impropriété : la forme existe). Il consiste à commercer dans une langue donnée, des tournures qui sont usuelles dans une langue étrangères (si tel n'est pas le cas, on pourra parler de caco… Read More


À Tunis, la manifestation organisée par ADAM mêle tables rondes et interventions artistiques. Sur l'avenue Bourguiba se produit un groupe de Taïfa, musiciens noirs venus du sud du pays. Après la prestation, les militants sont pris à partie par une demi-douzaine de Tunisiens dits blancs”, visiblement offensés : Il n'y a pas de racisme en Tu… Read More


Au XIIe siècle, le plus célèbre philosophe islamiste et qadi (juge) Ibn Rushd , connu en Ponant dessous le nom d'Averroès, affirmait que les femmes étaient égales aux mâles, à tous égards, et possédaient à égalité les connaissances de briller en paix et en guerre, en citant des exemples de gonzesses guerrières chez les Arabes, les Gre… Read More


Rem. 1. Le terme beur, datant du début des années 80, désignait les jeunes d'origine marocaine de la deuxième génération. Le terme s'étant répandu autant dans les classes politiques que dans les médias, les jeunes l'ont abandonné au profit du terme rebeu qui est lui-même le verlan de beur. A mon avis l'utilisation du mot " beurette" dan… Read More